Botox : la Toxine Botulique

Botox: traiter certaines rides

La toxine botulique (“Botox” est un nom de marque) est une protéine extraite d’un micro-organisme qui paralyse les muscles d’expression, surtout du front.

On le confond souvent avec l’acide hyaluronique qui fonctionne très différemment: celui-ci comble les zones qui ont perdu du volume avec l’âge, sans conséquence sur les expressions du visage.


Le Botox® c’est quoi?

.

Le Botox est fabriqué à partir d’une bactérie. C’est une protéine capable de paralyser les muscles. On l’utilise avec succès dans plusieurs maladies neurologiques depuis de très nombreuses années.

En esthétique, son injection dans des faisceaux musculaires bien précis permet d’empêcher certains muscles du visage de travailler, ce qui bloque les expressions (du front en particulier), relaxe la peau et atténue les rides correspondantes.

Cependant, l’efficacité du Botox ne dure que quatre mois, ce qui nécessite de renouveler le traitement très régulièrement. Il arrive souvent aussi que le corps produise des anticorps anti-Botox qui neutralisent son effet de plus en plus rapidement, ce qui empêche d’avoir recours à cette technique sur le long terme chez certains patients.

L’Acide Hyaluronique (avec lequel on le confond souvent) ne fonctionne pas du tout de la même façon. Celui-ci est un gel, inerte, qui ne fait que créer du volume aux endroits qui en ont perdu comme les pommettes ou les lèvres par exemple. L’acide hyaluronique peut être injecté dans beaucoup plus de zones que le Botox. C’est une très bonne alternative au Botox, y compris dans le front ou les pattes d’oie, ce qui est réalisable idéalement grâce aux micro-canules d’injection: au lieu de paralyser les muscles du visage, on décreuse les rides et on repulpe les zones de creux, ce qui permet de ne pas figer l’expression et de maintenir l’effet du traitement sur 12 à 18 mois.

.


Pour voir la présentation animée des soins proposés au centre Cliniskin Laser & Esthétique, cliquez ici

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn