Laser pour les cicatrices

Laser pour les cicatrices: restaurer la peau

Pour effacer les cicatrices, le traitement consiste à la fois à détruire des parties de tissu anormal, et à stimuler la repousse de peau normale. Le processus est long puisqu’il nécessite plusieurs séances de laser pour les cicatrices. On arrive à rendre une cicatrice moins visible ou à l’effacer totalement.


Mode d’action du laser pour les cicatrices

.

Les cicatrices sont constituées d’un tissu fibreux qui n’est pas la peau normale: la fibrose. Lors de la cicatrisation d’une plaie, accidentelle ou chirurgicale, cette fibrose se développe et empêche la peau normale de se reconstituer. Le traitement à l’aide d’un laser pour les cicatrices se passe donc en deux étapes au cours des séances :

  • détruire la fibrose en la pulvérisant à l’aide d’un premier accessoire spécifique, un faisceau laser à spot plein;
  • stimuler la peau avec un autre accessoire, un faisceau à spot fractionné, qui réalise une multitude de micro-perforations permettant d’apporter une chaleur intense dans la profondeur de la peau.

Il existe deux principaux types de laser pour les cicatrices: le laser Erbium:YAG et le laser CO2. Ils sont tous deux très efficaces, avec cependant une supériorité en termes d’effets secondaires en faveur de l’Erbium:YAG.

.

.


Résultats du laser pour les cicatrices

.

Le résultat est un aplanissement de la cicatrice si elle est en relief, ou un décreusement si elle est en creux. Il y a aussi réduction de la partie fibreuse blanche, qui est remplacée par de la peau avec un aspect proche de la normale.

traitement des cicatrice avec le laser

.

Les cicatrices traumatiques ou chirurgicales ainsi que les cicatrices d’acné peuvent être traitées par cette technique au laser pour les cicatrices.

traitement des cicatrices d'acnée avec le laser.

On peut également utiliser ce type de laser, dit “ablatif”, pour éliminer des lésions cutanées.

.


Pour voir la présentation animée des soins proposés au centre Cliniskin Laser & Esthétique, cliquez ici

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn