Le cou et le decollete

Le cou et le decollete trahissent l’âge

Avec le temps, le cou présente des plis horizontaux à la façon d’un collier, un relâchement avec un petit fripé, ou encore une rougeur diffuse, contre lesquels les crèmes ne peuvent rien.

Le décolleté s’abîme, avec des rides au centre, sur le haut et entre les seins, ainsi que des taches brunes et des rougeurs.

Le traitement de choix est le laser de “rajeunissement” de la peau, mais attention, pas n’importe lequel!


Le cou et le décolleté

.

On dit souvent que le cou et le decollete trahissent l’âge, en référence aux personnes dont le visage a été bien conservé ou bien traité par des liftings ou autres soins médico-chirurgicaux, mais dont le cou et le decollete gardent leurs signes de vieillissement.

Le “collier de Vénus”, malgré son nom, désigne les lignes horizontales inesthétiques qui barrent le cou. A elles s’ajoute le fripé sous le menton. Ces deux défauts sont les plus importants que les femmes ne supportent pas, sans compter la rougeur liée à l’exposition solaire qu’on observe parfois sur les côtés de cou et sur le décolleté.


Les traitements esthétiques du cou et du décolleté

.

La peau du cou est très sensible. Sa tolérance aux agressions est différente d’autres zones comme le visage ou le décolleté voisins. C’est pourquoi des traitements trop agressifs ne sont pas recommandés sur cette zone, comme le laser CO2 et les peelings au phénol.

Lasers de “rajeunissement” de la peau

Par contre, des lasers comme l’Erbium:glass (type Fraxel®) ou l’Erbium:YAG (en mode peu ou pas ablatif) donnent d’excellents résultats sur la peau fripée, les plis horizontaux et leur éventuelle pigmentation, durables sur plusieurs années.

.

Les lasers vasculaires

Pour la rougeur, il faut faire appel aux lasers vasculaires qui ferment les micro-vaisseaux dilatés situés dans l’épaisseur de la peau, avec une excellente tolérance.

.

Injections d’acide hyaluronique

Cette option peut être utilisée de façon ponctuelle pour décreuser les rides transversales du cou, mais elle ne joue pas sur la retension et la qualité globale de la peau.

Peelings et mésothérapie

On peut aussi réaliser des peelings superficiels à l’acide glycolique pour créer une exfoliation modérée avec stimulation du collagène sans risque particulier, avec un effet qui perdure environ six mois. Ce traitement peut être complété par la mésothérapie qui stimule le collagène (bien que de façon moins intense et moins durable que le laser).


Pour voir la présentation animée des soins proposés au centre Cliniskin Laser & Esthétique, cliquez ici

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn