Pousse paradoxale

Pousse paradoxale: de quoi s’agit-il?

Ce phénomène est lié, lors d’un traitement au laser, à la lumière pulsée, mais aussi à la cire chaude, à un apport de chaleur qui provoque un afflux de sang dans la peau et à la racine des poils. En réaction, il y a stimulation de la pousse du poil, tout comme les plantes qui s’épanouissent avec un bon arrosage…

Or il n’y a pas de fatalité avec cela puisque des solutions existent, autant pour la prévenir que pour la traiter.

Profitez de nos Bons Plans!


Le mécanisme de la pousse paradoxale

.

Il s’agit d’un phénomène lié à l’apport de chaleur dans une zone pourvue de poils. Comme toutes les structures du corps, le poil reçoit par le sang les nutriments dont il a besoin pour pousser: de nombreux vaisseaux sanguins entourent le bulbe, c’est-à-dire la racine du poil. On sait tous que la chaleur augmente le débit sanguin: si l’on passe du froid au chaud, ou si l’on frotte vigoureusement la peau, on voit de la rougeur apparaître, qui témoigne de l’afflux de sang dans la peau.

Or ce sang qui arrive en masse vient stimuler la pousse du poil, ce que l’on ressent intuitivement en été ou lors de séjours en pays chauds. Il en va de même avec les épilations à la cire chaude, au laser ou à la lumière pulsée.

Dans la pousse paradoxale liée à la cire chaude, on remarque souvent, par exemple après des épilations du maillot, que des longs poils noirs apparaissent sur la face interne de la cuisse sous forme d’un long triangle qui descend vers le genou.

Dans celle qui est liée au laser ou à la lumière pulsée, il y a deux cas possibles:

  • soit l’énergie réglée sur la machine n’est pas suffisante pour bien détruire les poils, ce qui conduit à une amplification de leur pousse sur la zone traitée,
  • soit l’énergie réglée est suffisante pour bien détruire les poils dans la zone visée, mais la chaleur diffuse à partir de cette zone vers la périphérie et stimule les poils qui sont autour.

Le terme “pousse paradoxale” vient de ce premier cas: c’est en effet un paradoxe qu’en cherchant à détruire les poils on en arrive à les stimuler…


Les solutions à la pousse paradoxale

.

Si cela arrive, pas de panique, car ce n’est pas irréversible! Tout d’abord, sachez que ces poils, souvent longs et épais, ne recouvrent pas forcément toute la zone sur laquelle on les observe: ils sont plutôt comme de petits arbres dans une prairie (quelques gros poils parmi des petits). Cela est disgrâcieux, mais par contre ils sont souvent fragiles et susceptibles d’être détruits assez facilement soit au laser (avec des réglages adaptés), soit à l’électrolyse.

Et puis tout le monde n’est pas sujet à ce problème: le plus souvent, ce sont les origines ethniques du pourtour méditerranéen qui le présentent. C’est chez ces personnes que la vigilance devra s’imposer, mais peu chez les autres. Les précautions à prendre seront alors de faire des réglages particuliers avec le laser basés sur des durées d’impulsion courtes pour limiter la quantité de chaleur émise sur la peau, et aussi d’appliquer des packs de froid bien glacés sur le pourtour de la zone traitée pendant 3 à 5 minutes juste après la séance.

Enfin, les zones socialement gênantes comme le visage peuvent bénéficier d’une prise en charge directe par électrolyse, si l’on ne veut pas prendre le risque que le laser crée ce problème.


Pour voir la présentation animée des soins proposés au centre Cliniskin Laser & Esthétique, cliquez ici

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn